Apnées du sommeil

Retour

Syndrome d’apnées du sommeil

 

Le syndrome d’apnées du sommeil est fréquent (environ 8% de la population) mais il est sous diagnostiqué.

 

Les mécanismes :

Au cours du sommeil, les muscles de la gorge se relâchent. De ce fait, lorsque que l’air inspiré passe difficilement à travers les voies aériennes supérieures, il se crée des turbulences qui font vibrer les tissus de la gorge et émettent un bruit : c’est le ronflement.

Mais lorsque l’air ne peut plus passer du tout : c’est une apnée !

 

Apnées du sommeil

 

Ainsi, la survenue anormalement fréquente d’apnées (interruptions totales de la respiration) ou d’hypopnées (interruptions partielles), pendant plus de 10 secondes, constitue le Syndrome d’Apnées-Hypopnées Obstructives du Sommeil (SAHOS).

 

Les symptômes :

Le SAHOS se manifeste habituellement par un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Ronflements sévères et quotidiens,
  • Somnolence diurne,
  • Fatigue,
  • Sommeil non réparateur,
  • Sensations d’étouffement pendant le sommeil,
  • Trouble de la concentration et de la mémoire,
  • Besoins d’uriner la nuit,
  • Hypertension artérielle, Infarctus du myocarde, Insuffisance cardiaque, Fibrillation auriculaire, Diabète de type 2.

 

Le diagnostic :

Le diagnostic repose sur un l’interrogatoire, des questionnaires (Epworth…) et est confirmé par des examens complémentaires tels que la polygraphie ventilatoire ou la polysomnographie.

Par ailleurs, ces examens complémentaires contribuent à définir la sévérité du SAHOS en mesurant le nombre d’apnées et d’hypopnées que le patient réalise pendant son sommeil. Celui-ci est exprimé sous forme d’un index, c’est l’index d’Apnées/Hypopnées (IAH) par heure de sommeil.

Lorsque l’IAH est :

  • inférieur à 5/h. On considère qu’il n’y a pas de Syndrome d’Apnées-Hypopnées Obstructifs du Sommeil.
  • entre 5 et 15/h, le SAHOS est léger,
  • entre 15 et 30/h, le SAHOS est modéré,
  • supérieur à 30/h, le SAHOS est considéré comme sévère.

 

Les traitements :

Le choix du traitement du Syndrome d’Apnées-Hypopnées Obstructif du Sommeil (SAHOS) dépendra du patient, de la sévérité des symptômes et de leurs causes.

  • La perte de poids :

Le surpoids étant le principal facteur de risque du SAHOS, une prise en charge nutritionnelle globale est essentielle.

  •  La ventilation par Pression Positive Continue (PPC) :

La Pression Positive Continue est le traitement de référence. Ce traitement nécessite une petite machine qui souffle de l’air au moyen d’un masque nasal dans les voies aériennes, afin qu’elles restent ouvertes pendant le sommeil. A ce jour, la PPC est le traitement le plus efficace pour corriger le Syndrome d’Apnées-Hypopnées Obstructif du Sommeil. Par ailleurs, la PPC est relativement confortable et a peu d’effets indésirables.

 

 

Apnées du sommeil            Apnées du sommeil

 

  • L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM) :

L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire est un dispositif dentaire réalisé sur mesure. Son objectif est de maintenir pendant le sommeil la mâchoire inférieure en position avancée, afin de libérer le passage de l’air dans les voies aériennes supérieures. Ainsi, L’OAM constitue un traitement alternatif à la PPC.

Apnées du sommeil

 

Bonjour, le Centre du Sommeil Respire est fermé en raison de la crise sanitaire actuelle. En cas d'urgence, si vous êtes équipés d'un appareil type Pression Positive Continu (PPC), vous pouvez appeler votre prestataire ou nous envoyer un mail à : urgence.sommeil@gmail.com

L'ensemble de l'équipe fera le nécessaire pour réduire au maximum cette fermeture.