Parasomnies

Retour

Parasomnies

Les parasomnies sont des manifestations physiques ou des expériences indésirables (somnambulisme, éveils confusionnels, terreurs nocturnes, cauchemars…) qui peuvent survenir pendant le sommeil.

Actuellement, on distingue les parasomnies du « sommeil  profond » et celles du « sommeil paradoxal » qui correspondent à des stades différents de notre sommeil.

Les parasomnies du « sommeil profond » ont lieu généralement durant la première partie de nuit.

Les plus connues sont : les éveils confusionnels, le somnambulisme et les terreurs nocturnes. Il s’agit de comportements automatiques, plus ou moins complexes (s’assoir, marcher, crier…) qui apparaissent lors de réveils incomplets. Habituellement, les patients ont les yeux ouverts, sont confus, difficile à réveiller et ont une amnésie des faits au réveil.

Ces parasomnies sont habituelles durant l’enfance, le plus souvent sans gravité et disparaissent avec l’âge. Cependant, elles peuvent devenir problématiques lorsqu’elles deviennent fréquentes, perdurent avec l’âge et qu’elles perturbent le sommeil et la qualité de vie du patient.

Les parasomnies du « sommeil paradoxal » sont représentées par les cauchemars et les Troubles du Comportement en Sommeil Paradoxal (TCSP).

Les cauchemars ont lieu généralement en deuxième partie de nuit et sont à distinguer des mauvais rêves par leur intensité qui provoque un réveil brusque et non confus. Habituellement, les patients ont un souvenir détaillé et troublant de leurs cauchemars.

Les Troubles du Comportement en Sommeil Paradoxal (TCSP) touchent le plus souvent les hommes de plus de 50 ans. Ces patients « vivent leurs rêves » dans lesquels ils se sentent habituellement menacés et sont, de ce fait, capables de donner des coups qui peuvent blesser leur partenaire de lit. Ces types de comportements doivent alerter car ils peuvent être des symptômes précoces de maladies dégénératives comme la maladie de Parkinson.

 

Parasomnies

 

Diagnostic :

Il repose sur l’interrogatoire du patient et de ses proches et peut nécessiter un enregistrement vidéo-polysomnographique.